L’eco-emballage : à quoi ça sert ?

logo eco emballageC’est un entreprise privée agréé par l’Etat et créer il y plus de 20 ans pour s’occuper du bon fonctionnement du recyclage en France.
Concrètement elle est chargé de collecter des fonds auprès des entreprises pour la participation de dans la gestion des déchets ménager qu’elles produisent.

Le rôle de l’éco-emballage

L’éco-emballage joue un rôle d’intérêt général sur le principe du « pollueur-payeur », c’est-à-dire les industriels qui mettent des emballages sur le marché doivent contribuer à leur recyclage.

Ces fonds sont redistribués en partie aux collectivités locales qui sont chargé d’effectuer ce recyclage. Le barème de rémunération est évolutif en fonction de la quantité de déchet trié par les collectivités, ce qui les incite à être de plus en plus actives.

Une autre partie des fonds servira à l’information auprès du Grand Public de l’importance du recyclage. Cela peut se traduire par des campagnes de communication à la radio, à la télé… mais aussi par l’apposition de son logo très connue (les 2 flèches vertes) sur les emballages pouvant être recyclés. Ce logo est aussi un message que passent les entreprises aux consommateurs : celui d’œuvrer pour limiter l’impact des emballages sur l’environnement.

Outre le ramassage des fonds et la communication autour de son label, l’éco-emballage a aussi d’autres missions comme :

  • L’optimisation de la collecte des déchets, en travaillant avec les collectivités locales à l’amélioration de l’efficacité du tri des déchets.
  • Promouvoir le principe d’éco-conception, en encourageant les entreprises mettant un nouvel emballage sur le marché à ce qu’il soit plus léger et plus facilement recyclable afin de réduire les emballages à la source et assurer leurs recyclabilités.
    C’est le cas par exemple de l’entreprise Bormioli Rocco Emballage qui suit les règles d’éco-conception pour la fabrication de ses flacons cosmétiques, de ses systèmes de bouchage ou encore de ses différents pots, bouteilles et bocaux en verre ou en plastique…

Ça c’est la théorie, dans la pratique c’est moins évident.
En effet, la contribution des entreprises n’est pas assez forte pour supporter les coûts des collectivités dans la mise en place de la gestion des déchets. De plus, l’entreprise éco-emballage est administrée par les géants du secteur de l’industrie, à savoir Danone, L’Oréal, Nestlé…) qui sont ainsi juges et parties.

L’entreprise est dans une situation de monopole qui malgré ses dérives montrées plusieurs fois du doigt par les ONG a le soutient du gouvernement. A moins que celui-ci décide que la question du recyclage soit devenue un enjeu d’intérêt public et qu’il faille confier cela aux pouvoir public.

Les Français et le recyclage

Alors qu’a apporté l’éco-emballage au niveau du recyclage et surtout au niveau du mode de vie des Français.
Et bien c’est une note positive qui se dégage depuis 20 ans.

En effet, 67% des emballages ménager sont maintenant recyclés en France avec un objectif d’atteindre 75% dans les années à venir.

Concernant les Français, ils sont 84% à déclarer trier régulièrement leur déchet et ce chiffre est en augmentation chaque année.
C’est dans la cuisine que les Français tris le plus avec 87% qui disent trier leur déchet de la cuisine. Ils en sont d’ailleurs très satisfaits.
Par contre, dans la salle de bain le constat est tout autre avec seulement 21% de Français déclarant trier leur déchet dans cette pièce. Il y a donc encore des efforts à faire de ce côté.